Aller au contenu principal
x
imagen
Webinar

Webinaire sur l'impact de la pandémie sur les ports et les transports maritimes

Contribution du CETMO au webinaire «Impacts de la la pandémie COVID -19 sur les ports et le transport maritime en Méditerranée»

  • Bilan des enseignements tirés, préparation future nécessaire et orientations pour les actions futures. Quelques idées apprises par le CETMO

 

Tout d'abord, le CETMO tient à féliciter le Secretariat de l’UpM et l'association Med Ports pour l'organisation de l'intéressant webinaire intitulé «Impacts de la pandémie COVID-19 sur les ports et le transport maritime dans la région méditerranéenne». Ce type d'initiatives sont nécessaires pour la région méditerranéenne.

Avant de commencer et pour ceux qui s’interrogent sur le CETMO, il s’agit d’une organisation espagnole à but non lucratif née en 1985. Notre objectif principal est de promouvoir la coopération dans le domaine des transports en Méditerranée, principalement axée sur la facilitation et la planification des transports. Aujourd'hui, nous assurons, en tant que Secrétariat technique, la coopération entre 10 ministères des transports des pays de la Méditerranée occidentale (de la Libye au Maroc et du Portugal à Malte), dans le cadre du GTMO5+5. Il s'agit d'une coopération fructueuse entre les administrations publiques ayant une longue vie dans la région méditerranéenne.

Bien que nous ne nous concentrions pas exclusivement sur le transport maritime, nous le considérons comme la partie la plus importante du système de transport méditerranéen. Aujourd'hui, nous avons beaucoup appris sur les impacts de la COVID-19, les problèmes quotidiens du transport maritime et les réponses rapides mises en place. Les organisations internationales et les acteurs du transport maritime ont montré leur dynamisme et leur capacité à faire face aux changements perturbateurs de la COVID-19.

Cependant, on se rend compte qu’aujourd’hui encore il reste un grand niveau d’incertitude: crise sanitaire, évolution économique, structures des services de transport, etc. Il est vraiment difficile de construire sur un nouveau scénario normal qui est totalement inconnu. Qu’entend-on par « scénario normal » dans trois mois ? Et dans cinq ans? Plusieurs institutions ont présenté des prévisions, avec des visions optimistes et pessimistes.

Sous les effets de la COVID-19, nous sommes encore totalement immergés dans un moment de grandes et imprévisibles transformations globales dans de multiples sphères (géopolitique, technologique, urgence climatique). Dans ce cadre, l'administration publique, les organisations internationales, les entreprises privées, etc. devraient agir à court terme mais aussi préparer un nouveau scénario normal inconnu qui semble loin de l'ancienne normalité.

Dans tous les cas, et en revenant aux leçons du webinaire, nous nous rendons compte que l'intelligence collective, l'approche collective, les discussions devraient fonder la réponse de la région méditerranéenne à la crise. Les connaissances devraient guider nos décisions, notre stratégie et nos tactiques. C’est facile à écrire, mais difficile à réaliser. Il y a beaucoup de travail à faire.

En conclusion, en tant que CETMO, nous pensons que cette crise est la première à l’échelle mondiale, mais nous sommes toujours exposés à de grandes perturbations. Cette crise a accéléré et va accélérer certains changements prévus et de nouveaux apparaîtront également. Nous pensons qu'un nouveau paradigme s’approche. La connaissance, la technologie, l’entente et la coopération devraient fonder nos réponses.

Comme certains participants ont dit, toute crise a des opportunités et la région méditerranéenne devrait détecter et profiter de ces opportunités. La coopération et la collaboration deviendront plus difficiles mais plus nécessaires que jamais. Appliquer uniquement des réponses locales n'a aucun sens face aux relations de transport. Nous avons besoin de réponses locales, régionales et mondiales cohérentes.

Désormais, plusieurs lignes d'action pourraient être envisagées:

  • Réexaminer la planification et inclure des scénarios perturbateurs. Par exemple, les grands projets et initiatives transnationaux de transport doivent être révisés en tenant compte de ce nouveau paradigme.
  • Introduire les effets du changement climatique (en tant que nouvelles sources de perturbation) dans la planification car la région méditerranéenne sera fortement affectée.
  • Renforcer l'intégration et le codéveloppement actuels entre les pays méditerranéens (y compris les rives Nord-Sud) et également entre l’UE et l’Afrique, en examinant les stratégies, les outils, les structures et les accords de coopération confrontés aux nouveaux défis en Méditerranée.
  • Inclure des outils de suivi - statistiques, indicateurs - face aux nouveaux défis de résilience et de perturbations profondes du système de transport et, plus particulièrement, du système de transport maritime.

En tant que CETMO nous pensons que nous devons avancer, nous ne pouvons pas continuer à discuter les propres intérêts. Il faut que nous établissons des plateformes pour agir ensemble, utilisant les connaissances, la technologie et la coopération, soient nouvelles ou déjà existantes. La région méditerranéenne a besoin de nous tous.

Barcelone, mai 2020

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez à l'écoute de nos nouvelles

 

webform
Termes et conditions
Termes et conditions
The design of this form prevents sending data without having obtained the informed consent. By checking ACCEPT, you declare to understand our Legal Notice and Privacy Policy and grant your consent so that the information you provide us is used by CETMO only to send you, by electronic means, information related to CETMO and invite you to events organized by, or with the participation of, CETMO. The data provided will be kept as long as you do not request the cessation of the activity, and will not be ceded to third parties, except in cases where there is a legal obligation. You have the right to obtain confirmation on whether CETMO is treating your personal data, accessing your personal data, correcting inaccurate data and requesting its deletion when the data is no longer necessary for the original purposes.