Dr. Ian Borg
Ministry for Transport, Infrastructure and Capital Projects, gouvernement de Malte

Quelques réflexions à l’occasion de la Présidence maltaise du Groupe des ministres des transports de la Méditerranée occidentale – GTMO 5+5 pour les deux prochaines années.

Centre d’Études des Transports pour la Méditerranée Occidentale
CETMO

Le COVID-19 a accéléré le développement de tendances régionales et mondiales qui se manifestaient déjà avant le début de la pandémie, tout en nous permettant de formuler des conclusions sur cette initiative. Cela concerne principalement l’augmentation des processus de reshoring et nearshoring, la 4e révolution industrielle et l’augmentation de la résilience des chaînes de valeur.

Francisco Cardoso dos Reis

Francisco Cardoso dos Reis
IP, Infraestructuras de Portugal

Ces premières années du XXIe siècle ont apporté une croissance et une évolution sans précédent de l’activité humaine et de nos sociétés. Ce sont de nouveaux défis et de nouvelles demandes que ces temps ont engendrés, auxquels la crise pandémique a ajouté des perspectives qui n’existent pas aujourd’hui.
Pour accroître la contribution des transports à la durabilité économique, sociale et environnementale, et pour répondre à ce qui nous est demandé, il est nécessaire de mettre l’innovation au service du bien commun et des défis écologiques, sanitaires et fonctionnels auxquels les sociétés seront confrontées de par des menaces du changement climatique et toutes celles qui surgissent actuellement.

Direction de l’Infrastructure
UMA, Union du Maghreb Arabe

Les pays du Maghreb ont réagi tôt à l’arrivée des premiers cas du covid-19 sur leur sol, les mesures prises ont permis de limiter l’impact de la maladie et les pays de l’UMA gèrent désormais les conséquences économiques et sociales de cette crise sanitaire.

Roel Janssens
Secrétaire du Groupe de travail sur les tendances et l’économie des transports, CEE-ONU

La première réaction à l’apparition de la pandémie de beaucoup de gouvernements fut de fermer les frontières terrestres, aériennes et maritimes au trafic non essentiel. Ces mesures ont eu pour effet de bloquer des dizaines de milliers de camions aux frontières, ce qui a eu un impact important sur la livraison de biens essentiels, tels que la nourriture, les produits pharmaceutiques et médicaux, mais aussi du carburant, surtout pour les pays les plus vulnérables économiquement qui se reposent souvent massivement sur les importations pour couvrir leurs besoins essentiels.

Andreu Ulied
MCRIT Multicriteria

Nous savons que, dans le Nouveau Monde numérique, l’expérience que l’on a du temps et de la distance change radicalement. Nos croyances, qui existent depuis des siècles, sont résistantes au changement : mais nous avons besoin de nouveaux concepts pour comprendre la nouvelle réalité et soutenir nos décisions. Un changement de paradigme s’impose en matière de planification et de gestion des transports, du simple fait de l’émergence de nouvelles technologies et des styles de vie et valeurs des nouvelles générations.