Olivier Meynot
Direction générale de l’Aviation civile, France

Pour assurer une reprise durable et le développement du transport aérien en Méditerranée occidentale, la libéralisation pure et simple des droits de trafic est insuffisante : pour être bénéfique à l’ensemble des acteurs et des utilisateurs du transport aérien, la mise en place d’un marché aérien unique en Méditerranée occidentale repose nécessairement sur l’harmonisation des réglementations qui s’appliquent au transport aérien.

Ignacio Biosca
Responsable des relations internationales, du marketing aéroportuaire et de l’assistance aux compagnies aériennes, AENA Espagne

Le transport aérien est un élément clé pour le développement éconmique. Mais, même si elle est extrêmement importante, l’économie n’est pas la seule composante essentielle. Le transport aérien tisse également des liens culturels et favorise la compréhension entre les régions et les sociétés, ce qui constitue le fondement d’un développement pacifique et durable, avec l’effet direct que cela a sur la vie des citoyens.

Habib Mekki
Direction Général de l’Aviation Civile, Tunisie

La pandémie de COVID-19 pourrait être considérée comme le plus grand défi que le secteur mondial de l’aviation n’aura jamais à relever. Ses effets se font sentir dans l’ensemble de l’écosystème : compagnies aériennes, aéroports, organismes de navigation aérienne.

Ali Tounsi
ACI Afrique, Conseil international des aéroports de l’Afrique

Le secteur du transport aérien est sans nul doute confronté à l’une des périodes les plus difficiles de son existence. Outre les conséquences financières catastrophiques de la pandémie de COVID-19 sur le secteur, la confiance dont jouissaient les voyageurs avant la crise s’est considérablement érodée depuis que les aéroports et les compagnies aériennes sont considérés comme l’un des vecteurs de transmission du virus à l’international.