Jan Hoffmann
Service de la logistique commerciale, Division de la technologie et de la logistique, CNUCED

Les services portuaires et maritimes traitent plus de 80 % des volumes du commerce mondial, et cette part est encore plus élevée pour la plupart des pays en développement. Malgré la croissance du commerce électronique – en fait dynamisée par celui-ci – le mouvement physique des marchandises à travers les océans reste au cœur du développement axé sur le commerce. Pour participer aux chaînes de valeur mondiales, les pays méditerranéens dépendent de ports bien connectés et de services maritimes rentables.

Mustapha Lhamouz
Directeur de la Supervision des Activités et des Opérateurs, Agence Nationale des Ports du Maroc

Les ports marocains ont joué un rôle majeur dans la gestion de la crise sanitaire de la Covid-19. Le secteur portuaire a en effet, fait preuve d’une forte résilience et d’une grande agilité, en adaptant les différents processus opérationnels au nouveau contexte qui impose la prise en compte des mesures de sécurité sanitaire pour faire face au risque pandémique.

Forum maritime de Malte

Les problèmes créés par la pandémie de COVID-19 pour le transport et la distribution des marchandises ont pris tout le monde au dépourvu, y compris les principaux transporteurs de conteneurs, et ont nécessité l’introduction de mesures à court terme afin de préserver à la fois la cohérence du cycle logistique et la viabilité financière des transporteurs.